Santé et Environnement

Sante

La relation entre les services publics de santé et les territoires se place ces dernières années au cœur des débats politiques et scientifiques au Sénégal. Alors que le système de santé Sénégalais a été reconnu comme l’un des meilleurs en Afrique par l’OMS, les inégalités dans l’accès aux soins sont de plus en plus grandes entre les territoires. Le droit à la santé, droit fondamental de l’être humain, dont l’État est le garant, est fragilisé par une série de mutations complexes, concernant aussi bien la société sénégalaise que le système de santé lui-même.

Aujourd’hui, les rapports montrent que la région de kolda est très touchée par la mortalité liée à la grossesse et à l’accouchement. Et la mortalité infantile (47 ‰ naissances vivantes) reste au même niveau depuis quelques années et ce à cause, notamment, du nombre important

de décès néonataux (au cours du premier mois de la vie, qui représentent la moitié des décès).

L’objectif général de bantaare  dans ce problème de santé de la population est de travailler à raffermir l’esprit d’entente, de solidarité et d’entre aide entre ses membres afin de contribuer au mieux être des populations de la commune

Pour atteindre ses objectifs , le Bamtaare Kounkane se doit :

  • de sensibiliser les autorités politiques en charge de la question de santé au Sénégal,
  • de sensibiliser les autorités locales en charge de la question de santé
  • de mobiliser des fonds à la recherche de solutions afin de réduire les inégalités dans l’offre de soins constaté dans le Bissabor.

Le Bamtaare avec l ‘appui des partenaires et en collaboration avec les autorites locales et nationales se fixe comme objectif a moyen et long term de la:

  • Constructions d’un laboratoire de biologie médical
  • Construction d’un nouveau poste de santé
  • Exiger l’affection d’un médecin dans la localité
  • Eriger le poste de santé en district de santé

Projet – Mon école verte


Contextualisation:
Le défi majeur de la protection de l’environnement face aux changements climatiques s’est
imposé comme nouvelle réalité de nos jours. Nous sommes conscients que des changements
sont à apporter dans notre quotidien, en repensant notre mode de vie et de vivre, nos modèles
de développement, notre avenir commun.
Nous sommes dans l’obligation de participer aussi peu soit-il au sursaut collectif pour la
sauvegarde et l’amélioration de nos milieux de vie.
Bamtaare Kounkané, a décidé de s’investir dans le noble combat de protection et
d’assainissement des endroits communs de Kounkané et ses environs en initiant des projets
novateurs, à petite échelle et qui font une différence certaine dans l’apport qui doit être le nôtre
dans le combat vital de la sauvegarde de notre environnement et de notre milieu de vie.
Projet clôture des écoles par des haies d’arbres et
d’arbustes :

Le modèle école verte répond à deux problématiques majeures que nous avons pour nos
écoles : à savoir les clôtures et le boisement. Le modèle implique la participation massive
d’acteurs de première ligne comme les élèves des différentes écoles de la commune, le corps
enseignant, les associations de parents d’élèves. Des partenaires comme le ministère de
l’environnement, les agences des Eaux et Forêts, les associations de défense de l’environnement
et les autorités municipales.
Nous allons donc clôturer nos écoles par des haies d’arbres et d’arbustes (Eucalyptus, Acacia,
plantes rampantes, plantes à fleurs, etc.) avec le double avantage de la protection et du
verdissement de nos espaces scolaires en augmentant la quantité de végétaux qui participe à la
lutte contre les îlots de chaleur, l’amélioration de la qualité de l’air, sans oublier le côté
esthétique et naturel, reflet de notre verte Casamance.
Enfin ce modèle a un but pédagogique. En impliquant les élèves dans de nobles causes
collectives, nous réveillons en eux cette conscience citoyenne de responsabilisation dès le jeune
âge et la mise en avant des intérêts collectifs; des valeurs fondamentales pour une citoyenneté
responsable et progressiste.
Promoteur : Bamtaare Kounkané
Partenaires : Ministère de l’environnement; Service des Eaux et Forêts de Kolda, Vélingara,
Kounkané; Écoles de Kounkané; commune de Kounkané, etc.
Bamtaare va faciliter l’acquisition des arbustes à planter pour chaque école. Les arbres et
plantes seront choisis avec l’aide des agents des Eaux et Forêts. Nous pouvons pour un début
faire un projet pilote en commençant par une école.
Les élèves, les parents d’élèves, les membres de l’association Bamtaare, et toute bonne volonté
vont participer à la plantation complète d’arbustes sur les quatre côtés des terrains d’écoles
pour servir de clôture naturelle.
Les élèves seront responsables de l’entretien des arbustes en les arrosant et en les protégeant.
Le modèle un élève (1, 2 ou 3) arbres permettra d’assurer un suivi des plantes. Une sorte de
parrainage (élève-plante) et la relève sera assuré par le flux naturel des nouveaux qui arrivent et
des anciens qui partent.
Des prix pour encourager les initiatives vertes seront mis en jeu (les récompenses seront
assurées par l’association via des partenaires qui partagent cette vision progressiste de
l’environnement).
Mon école, mon potager
Bamtaare aimerait faire revivre les belles expériences civiques des Jardins potagers dans les
écoles élémentaires de la commune. Un terrain peut être aménagé au sein des écoles ou à
proximité selon la disponibilité.
Partenaires : Les écoles élémentaires, les services des eaux et Forêts, Bamtaare, agriculteurs et
jardiniers de la zone. Chaque école aura son potager, créera une coopérative scolaire pour la
gestion du jardin, la vente des produits du potager pourra contribuer à réaliser d’autres
initiatives environnementales.
Problématique : L’eau reste le problème majeur à résoudre pour mener à bien ce projet. Des
vérifications sont effectuées sur la disponibilité suffisante d’eau d’arrosage.
Au-delà de mon école, mon quartier et ma ville
Mon quartier propre
L’objectif derrière mon quartier propre, est d’encourager le nettoyage des rues et de nos
espaces publiques à l’échelle des quartiers. L’initiative Mon quartier propre a besoin pour cela
du soutien et du civisme des habitants des quartiers qui peuvent, par leur comportement
citoyen et responsable, préserver et améliorer le cadre de vie et contribuer à rendre nos
quartiers plus agréables et plus accueillants.
Des journées de nettoyage collectif, de désherbage, d’entretien, etc. sont des actions simples
qui peuvent faire une grande différence dans le combat contre l’insalubrité.
Partenaires : Mairie, Service d’hygiène, Service des Eaux et Forêts, Bamtaare, Mouvement
associatif, Privé
Bamtaare et ses partenaires aideront les quartiers à installer des poubelles et les habitants
devront s’organiser avec l’appui des autorités municipales pour la gestion des déchets.
Ma ville propre
Mon école reboisé et protégé, des jardins potagers dans la ville, mes quartiers propres, il nous
restera qu’à renforcer la propreté au niveau d’endroits stratégiques comme les cimetières, les
mosquées, les marchés, les écoles pour qu’on réussisse le concept : Ma ville propre.
Récompenses
Pour mieux intéresser les écoles et les élèves, les quartiers, des prix seront mis en jeu pour
récompenser les meilleures initiatives écologiques de protection de l’environnement
Prix plus belle clôture verte
Prix Meilleur Potager rentabilité / diversité
Prix Plus propre quartier
Prix Autres initiatives vertes